(© Mission de Ras Shamra)

Ougarit Blues ou les matières bleues de l’antique Ougarit

Lyon – Damas – Lattaquié (2005-2006)

« Pour l’historien comme pour l’anthropologue, la couleur ne se définit pas tant par ses considérations optiques, physiques ou chimiques mais, plus largement, par ce qu’en fait l’homme vivant en société ». Cette définition de Michel Pastoureau souligne la difficulté à cerner de manière précise le langage des couleurs. Ceci est particulièrement vrai lorsque l’archéologue étudie les civilisations antiques pour lesquelles la documentation textuelle et archéologique n’apporte, dans bien des cas, que des éclairages ponctuels. L’approche pluridisciplinaire est donc une nécessité.
L’exposition « Ougarit Blues ou les matières bleues de l’antique Ougarit », réalisée en 2005, s’interroge sur les valeurs du bleu dans l’antique royaume d’Ougarit à l’âge du Bronze récent à partir de la documentation archéologique et épigraphique et présente les résultats d’analyses en laboratoire menées au Centre de recherche et de restauration des musées de France à Paris.

Commissaires de l’exposition :
Anne Bouquillon (C2RMF) & Valérie Matoïan (CNRS)

Cette manifestation a été réalisée par la Maison de l’Orient et de la Méditerranée (MOM), en partenariat avec le Centre de recherche et de restauration des Musées de France (C2RMF) et la Mission de Ras Shamra.
Elle fut présentée à Lyon, à la MOM (30 juin au 10 octobre 2005), puis dans le cadre de la Fête de la science (12-15 octobre 2005) à La Doua. L’opération a reçu le soutien du CNRS (Département des Sciences de l’Homme et de la Société et Délégation à l’information Scientifique et Technique) dans le cadre des manifestations organisées pour la Fête de la science 2005.

L’exposition fut ensuite présentée en Syrie, au Musée national de Damas (juin et juillet 2006), dans le cadre d’un partenariat avec la Direction générale des Antiquités et des Musées de Syrie (DGAMS) et d’une collaboration avec Myasssar Yabroudi, responsable du Département des antiquités orientales du Musée de Damas. À cette occasion, l’ensemble des textes fut traduit en arabe et une sélection d’objets du Musée de Damas, fut présentée en regard des panneaux didactiques. L’opération de Damas fut possible grâce au soutien : de la DGAMS, de l’Institut Français du Proche-Orient, du service culturel de l’Ambassade de France à Damas et du Centre culturel français à Damas. À partir de fin août 2006, les panneaux furent exposés pendant plusieurs mois au Musée de Lattaquié.

Un ouvrage rassemble l’ensemble des textes, en français et en arabe :
Matoïan V. et Bouquillon A., 2006, Les matières bleues de l’antique cité d’Ougarit, Documents d’archéologie syrienne IX, Direction Générale des Antiquités et des Musées, Damas, 88 p.

Visuels des panneaux de l’exposition (© Mission de Ras Shamra et C2RMF)

Les douze panneaux ont été réalisés par Anne Bouquillon (C2RMF) et Valérie Matoïan (CNRS).
La conception graphique a été assurée par Séverine Sanz (MOM).